Actu Pays Basque
Publié le - 577 aff. -

Forte baisse des prix pour les résidences secondaires

Une importante chute des prix se manifeste actuellement pour les immobiliers des logements secondaires. Le manque d’acquéreur en est l’origine. A première vue, la baisse est encore plus frappante que celle vécue en 2014.

Partout dans le territoire

Les vendeurs se trouvent dans une situation plutôt désagréable. La puissance serait passée vers les acheteurs. Les résidences secondaires subissent une régression de 4,3% pour leur prix, ce qui a engendré 1,7% pour tous les biens immobiliers en général sur le territoire français.

Souvent qualifié d’achat plaisir, les acheteurs méfient de plus en plus de l’investissement dans les résidences secondaires. Fabrice Abraham, Directeur Général du réseau Guy Hoquet Immobilier en a fait la constatation. Cette catégorie d’immobilier pays basque traverse une période dérisoire faute d’acheteurs. Une situation que toutes les localisations géographiques ainsi que tous les biens de luxe vivent. Le pourcentage de la baisse est plus important pour les uns que pour les autres. La plus importante chute se rencontre dans la région Centre avec une variation de -21,6%. La Basse-Normandie se situe dans les mêmes contextes avec un taux de réduction des prix de 10,1%. Les villes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur affiche un pourcentage de 6,5% dans le marché.

Un redressement difficile

La baisse des prix s’accentue avec les investisseurs étrangers qui se retire de leur côté. Même les zones les plus apprivoisées comme Courchevel, le marché enregistre un nouveau record. La plupart des acquéreurs étrangers ne portent plus beaucoup d’intérêt dans le marché. La comparaison affiche une perte atteignant les 30% entre les prix comme le rapporte des agents immobiliers locaux. Le prix au mètre carré pour la ville de Rhône-Alpes subit une diminution de 4,4%.

D’un autre côté, il y a la fiscalité qui devient de plus en plus pesante. Ainsi, les propriétaires font face à deux situations qui sont difficiles à redresser. La réalisation de plus-value n’échappe pas à une taxation jusqu’à 19% du revenu. Il y a aussi les prélèvements sociaux avec un pourcentage de 15,5%. Les seules apaisées dans de telles circonstances sont les propriétaires qui possèdent des biens exonérés de toute fiscalité. Il s’agit des biens ayant plus de 30 ans.

L’avantage se penche plus alors du côté des investisseurs. Les vendeurs se sentent pressés dans leur partie. S’acquérir un bien de haute gamme devient de plus en plus accessible pour les intéressés.

Échangez au sujet de notre post.

Les publications similaires de "Evènements/Actu"

  1. 20 Mars 2017Le prix d'un spa au Pays-Basque est peu élevé367 aff.
  2. 28 Déc. 2016Faites-vous aider pour le mois sans tabac à Bayonne399 aff.
  3. 28 Sept. 2016Le Pays-Basque célèbre la carrière professionnel d'Eric Olhats557 aff.
  4. 8 Sept. 2016Déouvrir le Pays-basque en louant un bateau797 aff.
  5. 26 Juin 2016Le Pays-Basque vous fait découvrir l'accrobranche604 aff.